Séminaire Cirmath : la traduction en tant que vecteur de circulation mathématique

 20 mars 2017

Institut Henri Poincaré

Séance organisée par Kostas Chatzis & Jeanne Peiffer

Programme :

10h15          Kostas Chatzis

Des conditions matérielles de l’acte de traduire : enseigner les langues étrangères à l’Ecole des ponts et chaussées durant la première moitié du XIXe siècle.

11h               Thomas Morel

Traductions et stratégies éditoriales dans quelques périodiques mathématiques de langue allemande (1780-1860).

11h45          Présentation de quelques dossiers concernant la traduction : Marion Cousin, Marisa Enea, Jules-Henri Greber, Pauline Lebret, Philippe Nabonnand, Jeanne Peiffer.

Traduire et publier des articles, qu’ils soient inédits ou tirés d’autres titres, constitue une activité des journaux mathématiques dont l’importance reste à apprécier. Dans le cadre de Cirmath, nous étudierons ces traductions notamment en tant que vecteur de circulation. À travers la présentation de quelques dossiers, nous nous interrogerons sur les questions que la présence de ces traductions soulève – provenance tant géographique que disciplinaire des articles traduits ; identification des traducteurs ; motivations ; représentation et analyse des circulations ainsi établies… – et sur les outils méthodologiques dont nous disposons pour y répondre.

14H30         Synthèse et discussion

15h               Norbert Verdier

Traduire dans la presse mathématique française, 1830-1860.

15h45          Thomas Préveraud

Traducteurs, traductions et édition au XIXe siècle. Le cas des Etats-Unis.

16h30          Clôture


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *