Tous les articles par Pierre Couchet

Lancement de CIRMATH

L’objectif du projet CIRMATH est d’étudier sur le temps long (fin du 17e-20e siècles) une histoire des circulations mathématiques par l’intermédiaire des journaux. Nous nous intéresserons bien entendu aux mathématiques dont les journaux sont les supports mais cette approche n’est pas indépendante de la question de la circulation matérielle des journaux eux-mêmes, objets qui se déplacent le long de certaines routes, couvrant des territoires tout en en laissant de côté d’autres.

En considérant les journaux comme des vecteurs de circulation, nous dépasserons le format des monographies consacrées à un seul journal ou limitées à un cadre national ; en nous projetant dans la longue durée, nous remettons en cause les cloisonnements entre histoire moderne et histoire contemporaine induits par la tradition historiographique. En même temps qu’aux contenus et aux formes éditoriales des journaux, nous nous intéresserons à leurs publics, les lecteurs qui, en ce qui concerne les mathématiques, sont souvent aussi des auteurs.

En première analyse, nous distinguerons le ou les publics potentiels qui sont visés par un journal et ceux qui se constituent au cours de son histoire, bien que les seconds soient difficiles à localiser. En abordant l’étude des journaux à partir des publics, notre intention est de dépasser une histoire exclusivement centrée sur les auteurs pour nous intéresser aussi aux lecteurs et utilisateurs.

Le projet est organisé autour de cinq tâches, la première consistant en l’élaboration des outils de recherche (définition du corpus, bases de données, traitements statistiques, cartes géographiques) et les quatre autres organisées autour de deux grandes thématiques : centres éditoriaux et publics des journaux d’une part, circulation des contenus mathématiques et des formes éditoriales d’autre part. Chacune des tâche comportera un temps préalable de réflexion épistémologique, méthodologique et historique au sujet de l’emploi sur le long terme de catégories comme celles de territoire, de spécialisation, de public, de professionnels, d’applications des mathématiques et de disciplines.

Pour lancer effectivement le projet, une session organisée par H. Gispert, P. Nabonnand et S. Roero intitulée Mathematical Specialization, editorial strategies and audiences of 18th to 20th century periodicals s’est déjà déroulée dans le cadre du Congrès européen d’histoire des sciences et des techniques à Lisbonne (4-6 septembre 2014). Une rencontre (organisée par les mêmes) aura lieu sur le thème Matematica e Internazionalità nella Stampa e nelle Corrispondenze (XVI-XX Sec.) (30/11 – 5/12 — Centro internazionale per la ricerca matematica (Trento)). Les livres et articles publiés au cours du programme permettront de suivre l’avancée des différentes tâches.

Porté par Hélène Gispert, Philippe Nabonnand et Jeanne Peiffer, CIRMATH est sélectionné par l’ANR dans le cadre de l’appel à projets générique 2014 – “défi de tous les savoirs”. Les Archives Poincaré (CNRS – Université de Lorraine), l’EST-GHDSO (Université de Paris Sud) et la MSH Lorraine sont laboratoires partenaires. Le projet d’une durée de 4 ans débute le 1er octobre 2014.